BOURASSO – Bienvenue sur le Portail Web de la commune

.

Eau – Assainissement

Les infrastructures hydrauliques peuvent se regrouper en deux (02) catégories, à savoir, les ouvrages institutionnels et les ouvrages publics.

Le constat dans les centres de santé montre une insuffisance de ces ouvrages. Cette situation ne milite pas en faveur de la santé. L’état des ouvrages institutionnel est le suivant : deux (02) forages et dix-neuf (19) latrines.

La commune rurale de Bourasso dispose de cinquante-neuf (59) forages dont 22 % sont non fonctionnels, une Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) comportant cinq (05) bornes fontaines et trente-un (31) puits à grand diamètre. Cette situation traduit une faible capacité technique et organisationnelle de la commune à gérer les questions d’eau potable. En effet, le taux des forages non fonctionnel est bien important. Cela traduit aussi la problématique de la gestion des ouvrages et du fonctionnement des Associations des Usagers de l’Eau (AUE).

En matière d’ouvrage d’assainissement, la commune compte cinq-cent-cinquante (550) latrines familiales et vingt-quatre (24) latrines publiques qui sont dans l’ensemble très insuffisantes pour faire face à l’assainissement et éviter les maladies liées au péril fécal. Cela traduit une Faible capacité de la municipalité à gérer les questions d’assainissement. Au Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 2006, la commune de Bourasso comptait 2 218 ménages. Avec ces chiffres nous avons un taux d’accès à l’assainissement familial de 24,79 %. Ce taux d’accès est supérieur à la moyenne régionale qui était de 18,2% (INO 2018).

Tableau 29: Situation des ouvrages hydrauliques et d’assainissement de la commune

Villages Forage Fonctionnel Forage Non fonctionnel Total Bornes Fontaines Puits à grand diamètre Latrines familiales Latrines publique
1 Bourasso 11 2 13 3 6 60 06
2 Sikoro 4 2 6 0 4 40 02
3 Kamiankoro 3 1 4 0 4 40 01
4 Lékuy 1 1 2 0 0 40 02
5 Labarani 1 1 2 0 5 35 02
6 Biron-marka 3 3 6 0 2 35 01
7 Biron-bobo 1 0 1 0 2 25 01
8 Barakuy 5 0 5 1 2 40 01
9 Kodougou 5 2 7 1 4 50 03
10 Nokuy 3 1 4 0 0 35 02
11 Lemini 3 0 3 0 0 25 01
12 Bouni 2 0 2 0 1 40 01
13 Zonakuy 2 0 2 0 0 25 00
14 Diamasso 1 0 1 0 0 35 01
15 Sirakorosso 1 0 1 0 1 25 00
Total 46 13 59 5 31 550 24

Source : Diagnostic participatif, février 2020

Selon les estimations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le besoin quotidien en eau potable par personne varie entre 20 et 50 litres. Ainsi, si l’on s’en tient au minima, le besoin en eau potable en 2020 du milieu rural de la commune est de 321 660 litres/jour.

La situation de l’eau potable dans la commune évaluée sur la base des normes et critères du Programme National d’Approvisionnement en Eau Potable (PN-AEPA) pour le milieu rural ainsi que de la distance à parcourir par l’habitant pour atteindre l’ouvrage est présentée dans le tableau n°30.

Tableau 30: Situation de la couverture en eau potable en milieu rural

Normes et critères Un forage équipé d’une pompe pour 300 habitants Une borne fontaine pour 500 habitants
Nombre d’ouvrages 46 5
Populations desservies estimées 13 800 2 500
Total population desservie en eau 16 300
Total population rurale en 2020 16 083

Source : Calcul BERFAC, février 2020

Au regard des estimations réalisées dans le tableau n°30, la commune est couverte théoriquement en besoin d’eau potable si les ouvrages sont tous en bon état. Cependant, la commune regorge de nombreux hameaux de cultures, qui sont souvent distants des points d’eau existants dans les villages.

Au niveau des écoles, les besoins en latrines sont loin d’être comblés si l’on s’en tient aux estimations ci-dessous.

Ratio recommandé par le PN-AEUE

·         Pour les filles : un (1) bloc de latrines VIP à 4 cabines dont une (1) cabine spacieuse pour handicapé et un (1) dispositif de lave-mains ;

·         Pour les garçons : un (1) bloc de latrines VIP à 4 cabines dont une (1) cabine spacieuse pour handicapé. Un (1) bloc urinoir et un (1) dispositif de lave-mains ;

·         Pour les enseignants : un (1) bloc de latrines VIP à 2 cabines dont une (1) cabine pour enseignante et un (1) dispositif de lave-mains.

Les actions urgentes à entreprendre doivent garantir l’accès à l’eau potable et à l’assainissement des populations tout en assurant la gestion durable de l’eau à travers la mise en application efficiente de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) et le renforcement de la participation de la population locale à l’amélioration de la gestion de l’eau et de l’assainissement par le renforcement des capacités (ODD 6). Cela pourrait se traduire par l’équipement des ménages en latrines, la réhabilitation des PMH en pannes, le remplacement des puits à grand diamètre par des forages et la construction des latrines publiques et institutionnelles. La réussite de ces actions passe par la dynamisation des Associations des Usagers de l’Eau (AUE) de la commune et des comités de gestion (COGES) de ces infrastructures.

X